Comité d’orientation et processus de co-construction

La rédaction de l’Appel à l’action constitue un processus de réflexion collective et de co-construction sous la supervision d’un Comité d’orientation composé initialement de :

  • Deux co-présidents :
    • Destiny Tchéhouali, Professeur au Département de communication sociale et publique et co-directeur du Groupe d’études et de recherches axées sur la communication internationale et interculturelle (GERACII) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM)
    • Christian Agbobli, Professeur et Directeur du département de communication sociale et publique de l’UQAM, Titulaire de la Chaire Unesco en communication et technologie pour le développement

  • Trois co-facilitateurs :
    • Catalina Briceno, Professeure invitée à  l’École des médias (UQAM)
    • Dominique Jutras, Directeur de l’Observatoire de la Culture et des Communications à l’Institut de Statistiques du Québec)
    • Yacouba Konaté, Directeur du Marché des Arts et Spectacles africains (MASA)

La co-construction de l’Appel à l’action se fait en deux étapes. La première étape a consisté à faire une synthèse des différents enjeux traités lors des journées d’étude internationales sur l’Accès et la Découvrabilité des 23 et 24 octobre 2019 et de les restituer sous la forme des principales observations et recommandations faites par l’assemblée de participants à l’issue de ces journées d’étude. Des discussions de co-validation ont notamment permis d’adopter ces observations et recommandations en les instituant comme une base commune d’énoncés de principes et de pistes d’actions, reflétant l’ensemble des préoccupations et la nature des engagements que pourraient prendre les différentes parties prenantes interpelées dans l’Appel.

La deuxième étape consiste à recueillir les commentaires et contributions des différents participants des journées d’étude internationales sur l’Accès et la Découvrabilité des contenus francophones afin d’amender la version préliminaire du texte de l’Appel à l’action et de permettre au Comité d’orientation de réviser et de consolider le texte final de l’Appel à l’action, en tenant compte de la diversité des points de vue et en étant le plus ouverte et inclusif que possible.

Une fois le texte final validé, le Comité d’orientation s’assure de promouvoir et de relayer le plus largement possible l’Appel à l’action.